Fermer

[En bref] La Goutte Bleue : une action citoyenne pour financer la recherche océanique

Par la rédaction

<br />
<b>Warning</b>:  Undefined variable $attachment_meta in <b>/homepages/37/d858117107/htdocs/wp-content/themes/marcelle-et-nous/single.php</b> on line <b>25</b><br />
<br />
<b>Warning</b>:  Trying to access array offset on value of type null in <b>/homepages/37/d858117107/htdocs/wp-content/themes/marcelle-et-nous/single.php</b> on line <b>25</b><br />

Juin, mois de l’Océan! Le moment pour chacun de se poser les bonnes questions sur ses pratiques et ses actions afin de préserver et « réparer » ce milieu vital pour l’homme. Un mouvement à l’initiative la Fondation marseillaise Pure Ocean, invite à s’engager pour prendre soin de l’océan tout en donnant pour la recherche. Pour cela ils ont conçu la Goutte Bleue, un sac qui transforme le ramasseur bénévole d’un jour en financeur d’actions pérennes.

Le grand public entend de plus en plus les appels à la mobilisation, mais l’ONG marseillaise a voulu aller plus loin en transformant un sac poubelle en un produit à mission. Pour que l’opération réussisse, il faut que chacun y trouve son compte ! Le packaging a été étudié pour être beau, informatif et valorisant pour l’acheteur. Le sac poubelle en forme de goutte est bleu. « On voit immédiatement que l’utilisateur s’inscrit dans un mouvement en faveur de l’environnement », explique Thomas de Williencourt. Les supermarchés jouent le jeu car, en plus de l’image, la vente de chaque paquet génère une marge confortable : un euro sur un produit vendu 5 euros. « L’opération relève pour eux du business avec une équation intéressante. Plus ils vendent de produits, plus ils gagnent. En outre, ils participent au sauvetage de la planète », décrypte le directeur de Pure Ocean, qui supervise cette opération.

Environ 1000 magasins ont répondu à l’appel. Notamment ceux du groupe Casino. « En tant qu’entreprise, nous sommes engagés dans la transformation écologique, explicite Tina Schulern dans le dossier de presse. La directrice générale des enseignes Casino milite : « Individuel ou collectif, chaque geste compte ! ». L’objectif est d’écouler 100 000 kits durant l’été. Une somme non négligeable pour la fondation qui investit chaque année entre 800 000 et un million d’euros dans dix programmes de recherche. Le bénévole paie son sac poubelle au prix fort parce qu’il sait que 4 euros iront directement dans des laboratoires impliqués dans le sauvetage des océans.