Fermer

De nouveaux outils pour se débarrasser des bateaux à l’abandon

Par la rédaction (en cours)

<br />
<b>Warning</b>:  Undefined variable $attachment_meta in <b>/homepages/37/d858117107/htdocs/wp-content/themes/marcelle-et-nous/single.php</b> on line <b>25</b><br />
<br />
<b>Warning</b>:  Trying to access array offset on value of type null in <b>/homepages/37/d858117107/htdocs/wp-content/themes/marcelle-et-nous/single.php</b> on line <b>25</b><br />

Cofondatrice de la Juris Cup, les rencontres du droit et de la plaisance organisées depuis 30 ans à Marseille, l’avocate Géneviève Rebufat-Frilet s’inquiète du vieillissement accéléré des bateaux de plaisance qui occupent les places à quai dans les ports du littoral méditerranéen. Même s’ils ont évolué dans le bon sens ces dernières années, les outils réglementaires et législatifs pour lutter contre ce phénomène restent insuffisants aux yeux de la juriste. Qui se félicite néanmoins de la mise en place d’une filière française de déconstruction performante (mais encore largement sous-financée), pour en finir avec les épaves abandonnées sur nos côtes et dans les ports.